Dernières nouvelles :
Accueil » Directions » DICOM » Appel à la grève à la Direction de la Communication de la Ville de Paris
Appel à la grève à la Direction de la Communication de la Ville de Paris

Appel à la grève à la Direction de la Communication de la Ville de Paris

Les syndicats CGT et CFTC ont été mandatés par les agents pour porter leurs revendications par le dépôt d’un préavis de grève.

Ce mouvement de grève coïncide avec le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) de la DICOM du 17 septembre.

En outre, suite au non-respect des obligations légales par la Ville de Paris, le syndicat CFTC a saisi, début septembre, l’Inspection du Travail.

LES AGENTS REVENDIQUENT :

➢ La défense de l’emploi à la DICOM par l’arrêt des suppressions de postes, de l’actuelle politique de non-remplacement des agents partant à la retraite et par l’augmentation des effectifs de catégorie C et B à la DICOM.

➢ Un site web digne de notre capitale et pas l’ébauche qui en a été livrée en juillet dernier dans l’urgence.

➢ Une vraie base de données fiable et enrichie pour un traitement rapide de l’information par les téléconseillers des 3975 et Standards : Paris.fr n’est pas l’outil adapté au centre d’appels parisien, vitrine de la Ville de Paris. Il génère une réelle souffrance des téléconseillers face à l’usager et ne permet plus de rendre un service public de qualité : QualiPARIS, ne serait plus la priorité de notre municipalité ?

➢ Le maintien d’une information d’un 1er niveau de compétence, STOP aux missions toujours plus diverses au 3975 pour pallier les manques d’effectifs de l’administration parisienne.

➢ La suppression de la double notation pour les agents des 3975 et Standards.

➢ Stop à la perte de salaire des agents de catégorie C en arrêt maladie.

➢ La reconnaissance du travail des agents notamment par l’avancement au choix.

➢ La titularisation des agents vacataires au 3975 affectés à la cellule Facil’Familles.

➢ Le respect des instances représentatives du personnel et du code du travail : le président du CHSCT, Emmanuel Grégoire, a refusé de réunir cette instance en juillet dernier malgré la demande de trois organisations syndicales, en violation flagrante du Code du Travail.

Pour la sauvegarde de notre mission de Service Public

Pour que les mauvais choix de nos « responsables » ne nous exposent plus au quotidien à des situations inexorables.

Pour que la Direction ne devienne pas la boîte de Com’ des élus et le palliatif des directions de la ville amputées de leur capital humain.

Rassemblement jeudi après-midi
Hall d’entrée du 4 rue Lobau


Pour information : Dans la fonction publique territoriale, en matière de retenue sur salaire lors des jours de grève, il convient d’appliquer la règle selon laquelle, en cas d’absence de service fait, la retenue sur la rémunération doit être strictement proportionnelle à la durée de service non fait. Toute cessation d’activité inférieure à une journée normale de travail doit donner lieu à une retenue de un trentième pondérée par le nombre d’heures non effectuées. Ainsi l’on peut faire grève 1 heure (retenue sur traitement brut 1/210ème), 1 heure 45 (retenue sur traitement brut 1/120ème) ou une demie journée (retenue sur traitement brut 1/60ème).