Dernières nouvelles :
Accueil » Non classé » Appel à la mobilisation des agents de catégorie C

Appel à la mobilisation des agents de catégorie C

Au niveau national, le décret N°2011-1445 du 3 novembre 2011 ouvre un accès (limité) à l’indice 499 brut aux agents en catégorie C. Cela signifie que désormais tous les agents de catégorie C pourront théoriquement terminer leur carrière à l’indice brut 499 (430 majoré = 1991€ brut/mois)

Cela aurait pu être considéré comme une avancée car jusqu’à présent seuls les agents des corps techniques bénéficiaient de cet échelon “spécial”.

Mais même cette très modeste avancée n’est qu’une “avancée en trompe-l’œil” : en effet, la catégorie C, catégorie la moins payée, avec un début de carrière au  SMIC, a encore été bernée.

Parce qu’il est prévu que l’accès au 8ème échelon se fasse selon les modalités fixées pour l’avancement de grade. En clair, outre les conditions habituelles d’ancienneté, l’administration propose d’en contingenter l’accès par inscription à un tableau d’avancement établi au choix et soumis à l’application d’un taux de promotions (ratio promus/promouvables).

En clair, une véritable liste d’aptitude pour accéder à un échelon supérieur !

Oui, un échelon supplémentaire a été créé mais son accès équivaudra, de fait, à un changement de grade. Donc, comme chacun sait, tous n’y accéderont pas.

La CGT a dénoncé cette mascarade inadmissible ! Un échelon n’est pas un grade !

Qu’en est-il pour les agents de catégorie C à la Ville de Paris ?

La DRH de la ville de Paris a confirmé qu’un projet de délibération sur l’accès à l’indice 499 sera bien présenté lors du prochain Conseil Supérieur des Administration Parisienne (CSAP) le 07 mars 2012. Ce décret devrait donc être transposé pour les agents de catégorie C de la collectivité parisienne .

A la Ville aussi, le passage à l’échelon spécial sera considéré comme un passage de grade au choix, avec liste d’aptitude et pourcentage de promus par rapport aux promouvables, fixé pour chaque, et passage en CAP.

Un taux d’avancement sera donc fixé par arrêté par le Maire de Paris.

Le syndicat des Personnels Administratifs et de Service revendique un taux de 100% car nous savons que cette décision est attendue par les personnels de catégorie C qui sont en première ligne de l’austérité salariale. Il est important qu’un maximum d’agents puisse avoir accès à cet échelon dit “spécial”

Nous appelons les agents à se mobiliser et maintenir la pression pour que le maire de Paris  décide d’un taux d’avancement à 100%.

 Avant le CSAP du 07/03, la mobilisation du 29 février est une bonne occasion pour les agents de catégorie C de la Ville de Paris de se mobiliser massivement et de montrer leur détermination.

Pour le syndicat CGT des Personnels administratifs et de Service, la mise en place de ce décret à la Ville dans ces conditions va  accroître le pouvoir discrétionnaire de la hiérarchie. En effet, ce nouvel échelon ne sera accessible aux adjoints administratifs du 7eme échelon depuis au moins 3 ans que par tableau d’avancement examiné en CAP. Il serait donc contingenté, c’est-à-dire sans débouché systématique pour TOUS. Les disparités arbitraires qui en résulteront ne pourront déboucher que sur plus d’injustices, plus de mal-être en détruisant encore un peu plus la cohésion des collectifs de travail.

N’oublions pas ce qu’est la réalité en matière de salaire pour les agents de catégorie C :

–       La carrière de la catégorie C évoluera donc jusqu’à 1,43 SMIC au maximum pour une carrière entière, ce qui est une amplitude parfaitement inacceptable.

–       Le point d’indice a perdu plus de 11% sur l’inflation depuis le 1er janvier 2000.

–       Un gain de 66 euros en fin de carrière ne relève le salaire brut qu’à 1991 euros au maximum pour la catégorie C.

–      Quelques points d’indices glanés lors d’un passage d’échelon, parfois un seul point … soit environ 4,5€ mensuels bruts… Et aujourd’hui, la perspective d’une liste d’aptitude pour atteindre le 8e échelon

Il est temps de dire STOP et de nous mobiliser pour exiger la prise en compte des revendications des agents de catégorie C qui demandent juste à pouvoir vivre autrement que dans l’austérité.

Ensemble refusons des mesures au rabais et exigeons la création d’un 8ème échelon terminal totalement banalisé. L’accès au 8ème échelon doit se faire de façon linéaire, à l’ancienneté, comme pour n’importe quel passage d’échelon  et non pas par une liste d’aptitude masquée.

Télécharger le document (PDF, 304KB)