Dernières nouvelles :
Accueil » Non classé » 3ème TEMPS DE GREVE DES AGENTS DE LA DICOM

3ème TEMPS DE GREVE DES AGENTS DE LA DICOM

Des agents du 3975 sont en grève ce jour pour s’opposer à la réorganisation des horaires du plateau.

Plus d’informations sur le déroulement des évènements qui amènent à la grève  aujourd’hui : Lien 

Compte rendu de la mobilisation du jour :

Ce troisième temps de grève des agents du plateau 3975 a commencé à l’heure dite, à savoir 10h30. 16 agents grévistes se sont donc réunis pour ce troisième mouvement.

Aussitôt Madame SANTELLI et Monsieur Lionel BORDEAUX sont intervenus en sommant les agents de reprendre leur travail prétextant qu’aucun préavis de grève n’avait été déposé.

Il leur a été répondu par FO et par les représentants CGT du syndicat des Personnels Administratifs et de Service qu’il fallait qu’ils lisent le préavis de grève car il était bien noté que celui-ci était reconductible. Mme SANTELLI s’est donc vu obligée de se renseigner auprès du BRH afin de ne pas faire d’impair… Quelques minutes plus tard elle est revenue en voulant parler en tête à tête avec la représentante de FO. De concert entre CGT et FO il lui a été répondu que si elle voulait s’exprimer il fallait qu’elle le fasse à l’assemblée des agents présents. Elle a donc reconnu que notre préavis était en bon et due forme.

Cependant deux points ont été précisés aux agents, à savoir que les temps de grève leurs seront déduits et qu’ils devaient faire grève au moment de leur prise de fonction donc ceux qui font grève le matin ne peuvent pas faire grève l’après-midi.

La grève a été reconduite au mercredi 16 novembre,  mêmes horaires, à 12 voix pour sur 16 agents grévistes.


En réponse à ce mouvement de grève qui s’installe et ne faibli pas voici la réaction de Madame  SCHNEIDER :

Date: 15 novembre 2011 18:02:33
Destinataire: “‘contact@cgt-administratifs-service.fr’” <contact@cgt-administratifs-service.fr>,
“Syndicat, FO” <FO.Syndicat@paris.fr>
Objet: Perturbations au 3975 => de la part d’Anne-Sylvie SCHNEIDER
« Mesdames, Messieurs,
Les lundis 7 et 14 novembre, une partie des agents du 3975 ont fait grève afin de contester le projet des nouveaux horaires du centre d’appels qui vous avait été présenté lors de rencontres avec les organisations syndicales.
Je tenais à vous dire que ce projet sera présenté en CTP le 12 décembre 2011 car je suis persuadée de son bien-fondé. Il me semble néanmoins important de lever définitivement les doutes et craintes émis par une minorité des téléconseillers ces dernières semaines.
Dans les préavis de grève que vous nous avez fait parvenir, vous vous inquiétiez des niveaux de sujétions particulières propres au 3975, qui pourraient être remises en question avec cette organisation. Sur ce point, Jean-Bernard Bros, l’adjoint au maire qui préside les CTP- CHS de la DICOM a réaffirmé dans un message le 7 novembre diffusé au plateau, ce qu’il avait déjà exprimé dans un précédent CTP, à savoir que le 3975 conservera avec ces nouveaux horaires le même nombre de JRTT
qu’aujourd’hui. Ce point est important et a dû rassurer les agents.
Par ailleurs, vous souhaitez que soient prises en compte « les réalités humaines des agents de catégorie C et B » travaillant au 3975. Les organisations à la carte sont mal perçues par un collectif et j’ai appris que par le passé des dérogations individuelles sur le plateau, pourtant liées à des questions médicales, avait été critiquées par certains agents. Il est difficile dans une organisation comme un centre d’appels d’arriver à satisfaire pleinement tout le monde. Je tenais à vous dire cependant que ceux qui seraient confrontés à des situations personnelles complexes seront reçus et écoutés par leur encadrement dans les jours qui viennent. Nous leur demandons ainsi de se signaler à leurs responsables Francky Lanimarac et Richard Lefrançois.
Vous affirmez que ce projet « complique les missions de service public ». Je vous rappelle que les nouveaux horaires vont permettre la présence de 100% de l’effectif venant travailler chaque jour au 3975 au moment des heures de pointe au lieu des deux tiers actuellement. Cela aura pour conséquence de réduire le nombre d’appels pris quotidiennement par chacun et donc faire baisser leur productivité tout en améliorant la qualité des réponses, les téléconseillers ayant plus de temps
pour les Parisiens. N’étant ni un service d’urgence, ni un service nécessitant pour l’usager de se déplacer, je préfère que sur les heures d’ouvertures affichées, les Parisiens soient sûrs de trouver une réponse. Les nouveaux horaires devraient donc au contraire améliorer le service public rendu par le 3975 et non le compliquer. Nous pouvons avoir une divergence sur ce point.
Enfin, vous demandez « la reconnaissance du travail des téléconseillers par des primes conséquentes ». Nous sommes bien d’accord et c’est ce que nous avons fait. Le 11 octobre sur proposition de Lionel Bordeaux et de Richard Lefrançois, et sans même alors connaître vos revendications, j’ai demandé une aide exceptionnelle à la Secrétaire Générale de la Ville de Paris au regard notamment des efforts consentis pour le dispositif Facil’Familles. Je suis étonnée que malgré la somme de 10 000€ débloquée en conséquence, vous mainteniez cette demande, dont beaucoup d’autres agents à la DICOM et dans les directions de la Ville auraient aimé être les bénéficiaires.
Les décisions prises pour le 3975 ont été largement discutées, avant de vous être présentées, au niveau du Secrétariat Général et du cabinet du maire. J’en assume l’esprit et la mise en pratique en tant que directrice de la DICOM. J’espère avoir répondu aux différents points que vous avez souhaités porter à notre connaissance et que nous allons pouvoir préparer ensemble sereinement cette année 2012.
Bien cordialement »
Anne-Sylvie Schneider