Dernières nouvelles :
Accueil » Non classé » Rendez-vous : 21 juin Journée d’action européenne

Rendez-vous : 21 juin Journée d’action européenne

 

Les salariés européens en grève, le même jour… et pourquoi pas !

Le congrès de la Confédération européenne des syndicats (CES) s’est tenu à Athènes du 16 au 19mai 2011.  A cette occasion plusieurs décisions ont été prises, notamment celle de lancer un appel à résister à l’austérité et d’exprimer nos exigences revendicatives dans le cadre d’une journée d’actioneuropéenne le 21 juin prochain.

Cette journée pourra prendre des formes d’actions différentes mais l’objectif est d’agir dans chaque entreprise et de montrer ainsi que l’indignation s’exprime sur les mêmes sujets quelle que soit l’implantation géographique de l’entreprise.

En effet, il n’y a pas un endroit en Europe qui n’a pas subi les décisions des gouvernements des pays membres de l’Union européenne qui ont prêté ou donné des centaines de milliards d’euros aux banques pour éviter à certaines d’entre elles de faire faillite du fait de leurs créances douteuses.

Dopées ainsi par les fonds publics, donc sur le dos des contribuables, les banques ont affiché des profits importants en 2010 laissant les effets de « la crise » aux salariés, aux retraités et privés d’emploi.

Le pacte pour l’euro proposé aux gouvernements européens par Sarkozy et Merkel n’a pas pour objet de sortir de la crise des milliers de citoyennes et citoyens confrontés à la misère.

Il s’agit d’aller encore plus loin dans les politiques de réduction de la part du salaire direct et du salaire différé versé pour la protection sociale et les caisses de retraite.

Sarkozy et Merkel ont avancé l’idée de constitutionnaliser la régression sociale dans toute l’Europe !

Ils visent à instaurer un régime d’hyper austérité et à imposer des réformes structurelles visant àdoper la flexisécurité, l’allongement de l’âge de la retraite, les privatisations…

La rupture avec cette logique est plus que jamais le développement de lutte interprofessionnelletant au niveau national qu’à l’échelle de l’Union européenne.

Le 21 juin est au service de cette indignation de plus en plus forte et qui se traduit en plusieurslangues.

Soyons donc à l’offensive pour combattre ce pacte pour l’euro qui augmentera la pauvretéet exigeons l’augmentation des salaires et des pensions.

CONSTITUTIONNALISER LA MISERE : ON N’EN VEUX PAS !!!!

ENSEMBLE, EN FRANCE ET EN EUROPE, IMPOSONS D’AUTRES CHOIX.

Patrick Picard,  le Travailleur Parisien N° 1174 mai/juin 2011, publication de l’Union Départementale CGT de Paris

Pour aller plus loin : Confédération Européenne des Syndicats