Dernières nouvelles :
Accueil » Non classé » Ca suffit !!!

Ca suffit !!!

Chacun s’en rend amèrement compte à chaque fois qu’il faut sortir son porte-monnaie : les prix atteignent des sommets ! Aucun secteur n’est épargné. Entre se nourrir, se loger, se déplacer, se soigner, s’habiller, se distraire il faut trop souvent faire des choix. Les annonces d’augmentation du prix du gaz, de l’électricité (près de 30%) d’ici 2015, de l’essence, des denrées alimentaires ou encore du titrede transport (prévue au dessus de la

hausse du coût de la vie pour le 1erjuillet) sont quotidiennes.

C’est insupportable !

En Île-de-France le coût de la vie est de 13 à 15 % plus cher que dans le reste du pays, les prix des loyers sont indécents : Les franciliens consacrent près de la moitié de leurs

revenus pour se loger.

Il y a urgence à agir pour inverser cette logique de dégradation de nos conditions de vies !

On entend le duo Sarkozy / Parisot se lamenter sur le fait que le « coût du travail » c’est à

dire le salaire et les prestations sociales, seraient trop élevés en France : C’est faux ! Ce qui coûte cher aux entreprises ce sont les dividendes versés aux actionnaires : En 25 ans le

salaire moyen a été multiplié par deux alors que les dividendes versés aux actionnaires ont été multipliés par 13 ! Rappelons également, qu’en 2008 au début de la crise, Nicolas Sarkozy a offert 360 milliards d’euros pour soutenir les banques, alors que quelques semaines auparavant il se plaignait que les caisses de l’Etat étaient vides et qu’il était impossible d’augmenter les salaires.

En 2010, malgré la crise, les grandes entreprises françaises (CAC 40) ont réalisé plus de 82 milliards de profits.

Face à cette situation, le sentiment d’injustice grandit et de nombreuses revendications

salariales sont portées collectivement. Cela provoque de nombreuses luttes où la question du partage des richesses créées par le travail est plus que jamais une exigence.

Face à une individualisation des salaires et à une mise en concurrence des salariés entre eux au sein de leurs entreprises la mobilisation collective est nécessaire afin d’obtenir l’ouverture de réelles négociations salariales dans les branches professionnelles, les grands groupes, les services publics, les entreprises.